7 ans après…, de Guillaume Musso


Découvrez mon avis sur le roman 7 ans après... de Guillaume Musso !

Salut tout le monde,

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un roman (lien affilié) de Guillaume Musso. Il s’intitule 7 ans après… Je sais ce que vous allez penser : encore un roman de Musso. Oui, il faut bien que je rattrape mon retard, puis j’avais envie de le lire après L’appel de l’ange donc je me suis lancée.

1. Les informations techniques.

– Titre : 7 ans après… (lien affilié).
– Auteur : Guillaume MUSSO.
– Éditions : XO Editions.
– Genre : thriller.
– Nombre de pages : 386 pages.
– Date de publication : avril 2012.

2. L’histoire (quatrième de couverture).

« Un divorce les avait séparés… le danger va les réunir.

Après un divorce orageux, Nikki et Sebastian ont refait leur vie, très loin l’un de l’autre. Jusqu’au jour où leur fils Jeremy disparaît mystérieusement.
Fugue ? Kidnapping ?
Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans.
Contraints d’unir leurs forces, ils s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais… »

Découvrez mon avis sur le roman 7 ans après... de Guillaume Musso !Crédits photo.

3. Mon avis sur 7 ans après.

Tout commence à priori par une histoire banale. Camille va courir avec son chien Buck. Elle a des relations compliquées avec son père, Sebastian Larabee qui est luthier. Il faut dire qu’il a pris l’habitude de scruter les moindres faits et gestes de sa fille. A l’âge où les adolescents ont souvent envie de s’émanciper, ce n’était pas forcément sa meilleure idée. Il fouille tout, même son téléphone portable. Il croit bien faire en surveillant ainsi sa fille. Mais quel choc lorsqu’il découvre que sa fille de 15 ans prend la pilule. Il est très en colère. J’aurais aimé que l’auteur développe un peu plus ce point, quel dommage.

Nikki, l’ex-femme de Sebastian.

Pour renouer le dialogue avec sa fille, il pense faire appel à Nikki, son ex femme. Il ne l’a pas vue depuis 7 ans. Ils fonctionnent de façon diamétralement opposée. Nikki est laxiste, Sebastian trop strict. Il fixe des règles parce qu’il pense que c’est la seule façon pour un enfant d’arriver à se construire. « On ne peut pas éradiquer les fondements d’une personnalité » (page 27). Rien de surprenant, dans les romans de Musso, les personnages fonctionnent rarement de façon similaire.

Les personnages principaux.

Une fois le décor planté, l’auteur distille quelques détails sur les principaux personnages. Nous apprenons notamment que Sebastian élève leur fille Camille alors que Nikki s’occupe de leur fils Jeremy. Les enfants voient leur autre parent un dimanche sur deux. Ils sont frère et sœur.

Des retrouvailles compliquées.

Alors qu’il ne s’y attend pas, Sebastian revoit Nikki malgré lui, parce que leur fils Jeremy a disparu depuis plusieurs jours. Quand ils comprennent que c’est grave, ils envoient Camille chez sa grand-mère paternelle pour la tenir hors de danger.

Un voyage à Paris.

Après avoir visionné une vidéo, ils pensent que Jeremy est à Paris. Ils décident de s’y rendre. Nikki et Sebastian sont très angoissés. Pourtant, ils se rapprochent. « Il dégage une humanité qui le rend rassurant » (page 176).
L’ancien couple repense à son passé et s’interroge sur les causes de leur séparation. « Le temps, il le sait désormais, ne guérit rien. Le temps n’est qu’une fenêtre par laquelle on peut voir ses erreurs, car ce sont semble t-il les seules choses dont on se souvient clairement » (R.J. Ellory, Vendetta, cité par Musso page 249).

Un thriller et une romance.

Dans son roman, l’auteur mélange plusieurs genres. Il s’agit en effet principalement d’un thriller très bien ficelé mêlé à une romance en trame de fond, un peu comme L’appel de l’ange. On ne cesse en effet de se demander si Nikki et Sebastien vont finir par se remettre ensemble ou non.

De jolies réflexions.

Guillaume Musso fait une fois de plus de bien jolies réflexions sur l’amour et la passion. « Sa passion le consumait emportant tout sur son passage. Une maladie d’amour qui le rendait fou et le détruisait à petit feu » (page 283).
Mais l’auteur s’interroge également sur les liens que nous tissons avec d’autres êtres humains. « Plus le temps passe, plus les gens s’éloignent, et plus ça devient difficile de renouer des liens » (page 289).

Une course-poursuite haletante.

Lorsque la course-poursuite commence, le roman devient extrêmement prenant. Les deux américains sont en effet recherchés pour meurtre quand ils débarquent sur le sol français, à Paris. Une policière française, Constance, est à leur trousse. Ils finissent par se rendre compte tous les trois que Camille et Jeremy ont manigancé tout ceci. Ce n’est qu’une mascarade. Ils voulaient que leurs parents se remettent ensemble. Mais alors où peuvent bien se trouver leurs enfants ?

L’intervention de Constance.

Constance décide d’aider ce duo un peu particulier. Ils parviennent ainsi à s’envoler vers le Brésil, endroit où leur fils est censé se trouver. Ils résolvent une affaire de drogue et s’en sortent vivants avec leurs enfants, par chance. Je l’avais deviné depuis le début. Connaissant les romans de Musso, ça ne pouvait que se terminer de cette façon.

Un bilan mitigé.

Je suis un peu partagée sur 7 ans après. Le suspens est omniprésent. J’ai deviné la fin de l’histoire mais pas toutes les embûches mises sur le chemin des personnages. J’en avais trouvé certaines néanmoins.
Je n’ai pas réussi à lâcher ce roman et je l’ai dévoré en quelques jours à peine. Le style de Musso est toujours aussi fluide. Il est brillant également. L’auteur excelle en la matière. Je me doutais bien que les deux personnages allaient finir par se remettre ensemble, mais j’espérais une autre fin, plus surprenante. Une fin qui m’aurait fait pester, râler mais à laquelle je ne m’attendais pas.

Une enquête policière bien menée.

De plus, tout au long de la course poursuite, Musso nous décrit une véritable enquête policière. Il le fait avec une facilité déconcertante. C’est aérien et très addictif. Cependant, je n’ai pas franchement apprécié tous les détails sanglants présents dans le roman. J’espérais que l’auteur nous livre les éléments pertinents pour comprendre l’histoire, le tout avec un peu de poésie et de délicatesse. Enfin pour un auteur qui n’écrit pas beaucoup de thriller je trouve qu’il s’en sort plutôt pas mal.

4. En bref, faut-il lire 7 ans après de Guillaume Musso ?

Si vous aimez les thriller ou la plume de Musso, ce roman devrait vous plaire. J’y ai découvert une autre facette de l’auteur, avec du suspens, une enquête passionnante le tout sous couvert d’une ancienne histoire d’amour qui se réveille peu à peu. Je vous recommande la lecture de ce livre, parce que vous passerez un bon moment !

Découvrez mes autres chroniques sur Guillaume Musso :

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !
Si tel est le cas, n’hésitez pas à le commenter, à le liker, à le partager sur les réseaux sociaux et à épingler mes photos sur Pinterest !

ET VOUS :

  • Connaissiez-vous 7 ans après de Musso ?
  • Si oui, qu’en pensez-vous ?
  • Si non, est-ce qu’il pourrait vous tenter ?
  • Appréciez-vous les romans de Guillaume Musso ?

Je vous souhaite une bonne journée, merci pour vos adorables commentaires !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “7 ans après…, de Guillaume Musso

  1. Celui-là ne m’a pas attirée du tout à sa sortie. Et après lecture de ton article, il continue à me laisser de marbre.

  2. Merci pour cette revue 🙂
    Je viens de commencer un nouveau livre, 7 de Richard Montanari.
    Bisous

  3. Ni oui ni non, à voir, si je tombe dessus !

  4. Pingback:7 ans après – Guillaume Musso

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer