Pétronille, d’Amélie Nothomb


Salut tout le monde,

Aujourd’hui, je voulais vous parler du dernier opus d’Amélie Nothomb : Pétronille !

1. Les informations techniques.

– Titre : Pétronille.
– Auteur : Amélie NOTHOMB.
– Éditions : Albin Michel.
– Genre : contemporain.
– Nombre de pages : 169 pages.
– Date de publication : août 2014.

2. L’histoire (quatrième de couverture).

« Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans ».

 pétronille-amélie-nothomb-1Crédits photo.

3. Mon avis.

– Comme chaque année, j’étais impatiente de découvrir le nouveau bébé de la dame au chapeau ! Ce roman traite de l’amour inconditionnel de l’auteur pour le champagne ainsi que de sa rencontre haute en couleurs avec Pétronille.
– La romancière tire une nouvelle fois de son chapeau un roman pour le moins amusant. Elle y parle donc d’ivresse et de champagne. « L’ivresse ne s’improvise pas » (page 7). Selon l’auteur, le champagne « élève l’âme » (page 9). Elle nous explique également que le fait de manger en dégustant un vin serait une grave erreur.
– Quand l’auteur est ivre, elle a des visions. Elle souhaite partager l’état d’esprit particulier dans lequel elle se trouve avec quelqu’un. Elle se cherche tout simplement un « compagnon de beuverie ».

– Mais comment va t-elle rencontrer Pétronille Fanto ? Lors d’une séance de dédicaces, en fin compte, un endroit où elle se rend fréquemment. La dédicace fascine d’ailleurs la romancière. Elle se demande ce que les lecteurs viennent chercher et s’interroge sur la raison de leur présence. « J’essaie de savoir qui ils sont et ce qu’ils veulent » (page 16).
– Elle fait des réflexions assez justes sur ces moments-là. « Passer d’une rencontre de papier et d’os, c’est changer de dimension » (page 18).

– La romancière se prend d’affection pour Pétronille. Elle lui devient vite indispensable. C’est une amie fidèle qui la touche et avec qui elle se sent bien. Elle est en confiance lorsqu’elle est en sa compagnie. Elle peut donc boire avec elle. Ce livre est en réalité un bel hommage à Pétronille – bien qu’on puisse s’interroger sur sa part de réalité et de fiction.

– L’auteur nous parle également de ses émotions. On sent sa sensibilité à travers quelques lignes. « A l’abri du papier, je parviens à me désempêtrer de mon excès d’émotion » (page 85). De plus, elle nous apprend davantage ses relations avec les autres êtres humains. Elle nous explique notamment sa façon de réagir avec les personnes qu’elle aime. « Avec les gens que j’aime, j’ai un côté mère poule contre lequel je ne peux rien » (page 145).

– Pour terminer, j’ai trouvé ce roman drôle, parfois touchant, avec la plume habituelle de l’auteur. C’est une plume fluide, légère et agréable à lire.
– La romancière fait quelques très belles remarques et traite par exemple de l’éclat des bijoux. « Leurs éclats multiples bruissaient de pierres précieuses d’or et d’argent » (page 10).
– Cependant, j’ai été assez déçue par la fin du livre. Je l’ai trouvée brutale, soudaine et pas assez travaillée.

 amélie-1Crédits photo.

4. En bref.

– Si vous aimez la plume de l’auteur, vous passerez certainement un bon moment avec Pétronille. Le style est sympathique, les remarques amusantes voire déroutantes, néanmoins, par moments, j’ai trouvé le style un peu moins travaillé – me semble t-il.
– Ce n’est donc pas le meilleur cru de l’auteur bien qu’il ne soit pas non plus mauvais.

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en avez-vous pensé ?
~~ Si non, pourrait-il vous plaire ?

Je vous souhaite une belle journée, merci pour vos commentaires !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Pétronille, d’Amélie Nothomb

  1. Comme j’adore cette auteure, je pourrais lire ce livre 🙂 Bisous ma belle

  2. J’ai adoré Nothomb à ses débuts, mais sur ses derniers romans, je suis généralement déçue, je ne les trouve pas assez aboutis. Je n’ai as encore lu celui-ci…

  3. bonjour Séréna
    je trouve ton analyse du livre juste et tu n’en dis pas trop pour ceux qui n’ont pas encore lu ce récit d’amitié ; j’ajoute qu’on ne s’ennuie pas en le lisant, il y a des rebondissements, et l’histoire devient serrée à partir du dernier tiers jusqu’à cette fin étrange voire ambiguë…

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer