Les infernales, de Stéphanie Hochet


Salut tout le monde,

Aujourd’hui, je voulais vous donner mon avis sur un roman de Stéphanie Hochet. Il s’intitule de Les infernales.

1. Les informations techniques.

– Titre : Les infernales.
– Auteur : Stéphanie HOCHET.
– Éditions : Stock.
– Genre : contemporain.
– Nombre de pages : 142 pages.
– Date de publication : avril 2005.

2. L’histoire (quatrième de couverture).

« En passant de l’enfance à l’adolescence, ton caractère avait doublé d’égoïsme. Je ne dis pas que tu étais une personne malsaine, je dis que ta présence écrasante forçait les autres à comparer leur destin au tien, comparaison qui déprimait. Comment pouvait-on ne pas s’attrister de n’être pas toi ? Toute existence semblait terne, salement humble en regard de la tienne ; ça criait vengeance au ciel ».

hochet-les-infernalesCrédits photo.

3. Mon avis.

– C’est le premier roman de Stéphanie Hochet que je lis. Je remercie d’ailleurs vivement mon amie M de m’avoir fait découvrir ce livre ! Depuis le temps que j’entendais parler de Stéphanie Hochet, j’ai pu enfin me faire une idée sur son style.
– Ce livre retrace l’histoire de Jessica et Camille, deux jeunes filles que tout oppose. L’une est belle et sûre d’elle, l’autre semble plus banale. Camille est souvent seule et rejetée. « Elle ne regrettait pas sa solitude. Le rejet des adolescents lui semblait un préambule indispensable à son propre épanouissement » (page 27). Les deux filles sont dans le même collège.

– Plusieurs années plus tard, les chemins de ses deux personnages vont se croiser de nouveau. Mais les rôles vont s’inverser cette fois. En effet, Camille n’envie plus Jessica. « Jessica n’était donc plus cet être solaire dont elle avait parfois envié le sort » (page 56).
– Camille est devenue romancière. Elle connaît le succès et elle a acquis une certaine notoriété.
– Pourtant, elle a besoin de Jessica, l’ex-star du collège, pour terminer ses romans. Tout change entre les deux femmes et un curieux manège se met rapidement en place. Jessica est un peu l’esclave de Camille.
– Mais Jessica se laissera t-elle faire jusqu’au bout ? Ne finira t-elle pas par se rebeller ? « L’esclave se libéra de ses chaînes un jour de printemps. Il y avait une légèreté autour d’elle, dans l’air, partout dans la rue, qui l’inspirait autrement que la littérature » (page 116).

– J’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai trouvé le style de l’auteur fluide et agréable à lire. C’est un vrai coup de cœur. De plus, la relation entre Jessica et Camille est intéressante mais aussi intrigante. J’ai hâtivement tourné les pages du livre pour connaître le dénouement : il fallait que je sache ce qu’il allait advenir.
– Je ne vais pas vous dévoiler la fin du roman, mais elle risque de vous surprendre. De rebondissements en rebondissements, avec une plume subtile et propice à la réflexion, vous vous laisserez surprendre, vous aussi, par l’univers de Stéphanie Hochet.

4. En bref.

– Vous l’aurez compris, je vous recommande vivement la lecture de ce roman. Il m’a un peu fait penser à Antechrista, d’Amélie Nothomb. Venant de moi, c’est un bien joli compliment. Je vous parlais de ce roman d’Amélie Nothomb dans un article précédent.
– Si vous vous intéressez aux relations humaines, ce roman vous embarquera dans un univers un peu particulier, mais qui ne vous laissera pas indifférent.
– Me concernant, j’espère avoir l’occasion de lire d’autres romans de cet auteur.

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en pensez-vous ?
~~ Si non, pourrait-il vous plaire ?
~~ Connaissez-vous Stéphanie Hochet ?

Je vous souhaite une bonne journée, merci pour vos commentaires !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Les infernales, de Stéphanie Hochet

  1. Je ne connais pas, je le note sur ma liste 🙂

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer