Le plus petit baiser jamais recensé, de Mathias Malzieu !


Salut tout le monde,

Aujourd’hui, je voulais vous parler du dernier opus de Mathias Malzieu. Je vous parlais de ma rencontre dégustation avec l’auteur dans un article précédent.
Depuis, j’ai lu Le plus petit baiser jamais recensé et j’ai adoré ce roman !


° Les informations techniques :
– Titre : Le plus petit baiser jamais recensé.
– Auteur du livre : Mathias MALZIEU.
– Éditions : Flammarion.
– Genre : contemporain.
– Nombre de pages : 158 pages.
– Date de publication : mars 2013.

Mathias Malzieu durant le Salon du Livre 2013.

° L’histoire (quatrième de couverture) :
« Un inventeur-dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d’un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l’inventeur se lance alors à la recherche de qui « fait pousser des roses dans le trou d’obus qui lui sert de cœur ». Ces deux grands brûlés de l’amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ?
Le plus petit baiser jamais recensé est un vrai faux polar romantique. Suite métaphorique de La Mécanique du coeur, ce roman teinté de mélancolie regorge de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock’n’roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky ».

Le plus petit baiser jamais recensé Crédits photo.

° Mon avis.
Après avoir eu la joie de participer à une rencontre dégustation avec l’auteur, comment ne pas succomber à son dernier roman ?
Mathias Malzieu est un auteur dont la plume me touche toujours infiniment. Aussi, je n’ai pas tardé à me lancer dans cette lecture.

Le plus petit baiser jamais recensé est une « esquisse de court-circuit » (page 11).
Ce roman retrace l’histoire d’un homme qui part à la recherche d’une jeune femme. Elle a la particularité de disparaître quand on l’embrasse. Le narrateur aimerait retrouver cette femme invisible. Elle a la « sensation du fruit électrique quand on l’embrasse » (page 18).
Pour l’aider dans sa quête, le narrateur fait appel à un détective privé, conseillé par Louisa, sa pharmacienne. Ce petit bout de femme aux joues roses est timide, transparente et presque gênée d’exister. Le vieux détective est prêt à relever le défi. Il confie au jeune homme un perroquet nommé Elvis, aimanté aux jolies filles, afin qu’il puisse parvenir à ses fins.
Comment le personnage principal va t-il s’y prendre pour tenter de retrouver cette mystérieuse femme ? Va t-il réussir ? Je ne vais pas vous révéler la fin de l’histoire. Je l’ai devinée au fil des pages, en menant ma propre enquête.

Au-delà de cette histoire originale et pleine de magie, l’auteur aborde avec brillo les thèmes de la perte d’un être cher ainsi que les angoisses et les souffrances liées à un échec sentimental. « La peau à l’intérieur de mon cerveau est constellée de bleus qui ne s’effacent jamais » (page 25). « J’aime trop. Je prends tout trop à coeur » (page 78).
Les remarques de Mathias Malzieu sont justes et touchantes. Il exprime ce qu’on a tous ressenti au moins une fois dans notre vie. « Mes vieux fantômes faisaient la queue à l’entrée de mon cœur, aiguisant les souvenirs en ombres coupantes » (pages 71-72). Il montre avec sincérité et subtilité ce que l’être humain vit souvent après une rupture sentimentale. « Mon cerveau est une maison de campagne pour démons. Ils y viennent souvent et de plus en plus nombreux » (page 74).
Cette histoire me semble, au fond, en partie autobiographique et c’est aussi pour cette raison qu’elle a su me toucher. L’auteur se livre à demi-mot, à pas feutrés, tout en douceur et en délicatesse. Ses phrases raisonnent parfois comme un écho de ma propre voix intérieure. Mathias Malzieu est un magicien de la langue française.
Le romancier raconte également qu’il se souvient de toutes les périodes de sa vie. « Si on plantait une caméra au cœur de ma mémoire, on pourrait reconstituer ma vie, comme dans un studio de cinéma » (page 25). Il a gardé en mémoire toutes ses émotions passées.

Lorsque le narrateur découvre l’existence de la fille invisible, il parvient peu à peu à sortir la tête de l’eau. « Mais quand venait le soir, mon humeur s’améliorait. Mon horloge d’adrénaline interne fonctionne mieux quand le bitume s’allume, crache des larmes d’or, devient la lune » (page 106).
L’homme décide alors de recréer le goût du baiser avec cette jeune femme invisible grâce à un chocolat. « Quatre heures du matin, l’heure du goûter nocturne » (page 42). Cette gourmandise est parfaite pour ne pas faire fuir la fille invisible.
Mais une nouvelle relation révèle souvent d’anciennes peurs. Nos deux persnnages se sont pris tant de coups dans la vie. Ils doivent affronter leurs angoisses. « Mon cœur battait si fort que j’avais peur qu’il la réveille » (page 95). « Je vivais au sommet d’une montagne de contradictions » (page 128).
Pour la jeune femme, tout n’est pas simple non plus. « Elle souffrait de ne pas parvenir à accélérer ma guérison, mais travaillait tous les jours à assembler les pièces de mon passé, les recoller avec mon présent pour que l’idée de futur puisse se dessiner dans ma tête » (page 115).

Les passages de description sont également superbes. « Avec ma crinière d’écureuil, je traversais l’automne comme un trompe-l’œil, peinard » (page 23). Mathias Malzieu est un conteur, un poète et un magicien hors pair. Il nous embarque dans son univers en un rien de temps.

Ce roman mélodieux est empreint de douceur, d’un grain de folie et d’une grande justesse. Le style est léger, fluide, aérien, comme les danseuses étoiles qui flottent dans les airs. Les mots de l’auteur ont le rythme des bals de Bird n’Roll, où l’on danse « comme on vole » (page 27).

°°° En bref, je vous recommande vivement la lecture de ce roman. Il vous fera voyager dans une autre dimension !
Une adorable ode à l’Amour. Un livre touchant et vibrant, dont on savoure chaque page. A déguster sans modération, le tout accompagné de quelques chocolats ! Chapeau l’artiste !

Chocolats
Je remercie encore les éditions Flammarion, la chocolaterie Hugo & Victor et Virginie pour ce beau moment !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en pensez-vous ?
~~ Si non, ce livre pourrait-il vous plaire ?
~~ Que lisez-vous en ce moment ?

Je vous souhaite une bonne journée, merci de me suivre !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Le plus petit baiser jamais recensé, de Mathias Malzieu !

  1. Oui j’aimerai bien lire ce livre, un de plus. Il va falloir que je m’y remette ! Bisous ma belle

  2. Un beau petit moment de poésie, comme chaque fois que j’ai lu cet auteur 🙂

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer