La nostalgie heureuse, Amélie Nothomb


Salut tout le monde,

Je vous retrouve aujourd’hui pour une chronique lecture.
Je voulais vous parler du dernier né d’Amélie Nothomb. Il s’intitule La nostalgie heureuse.

1. Les informations techniques.

– Titre : La nostalgie heureuse.
– Auteur : Amélie NOTHOMB.
– Éditions : Albin Michel.
– Genre : autobiographie ; contemporain.
– Nombre de pages : 152 pages.
– Date de publication : août 2013.

2. L’histoire (quatrième de couverture).

« Tout ce que l’on aime devient une fiction ».

La-Nostalgie-heureuse-Amélie-Nothomb1Crédits photo.

3. Mon avis sur La nostalgie heureuse.

Le roman tant attendu de la dernière rentrée littéraire a déjà pas mal fait parler de lui. Cette année, ce roman s’appelle La nostalgie heureuse. Il s’agit d’une autobiographie dans laquelle la dame au chapeau nous raconte son retour au Japon, un retour aux sources qui ne la laissera pas indifférente. « Il ne s’est jamais agi de glisser le faux dans le vrai, ni d’habiller le vrai des parures du faux » (page 7). Des instants émouvants, précieux et inoubliables qui ont été filmés par les caméras de France Télévision (voir le documentaire Une vie entre deux eaux diffusé plusieurs fois sur France 5).

En tant que lectrice, la première question qui m’est venue était la suivante : mais comment la romancière va t-elle pouvoir faire abstraction des caméras ? Ne vont-elles pas l’empêcher d’être naturelle et spontanée ? Amélie Nothomb a pourtant accepté d’être filmée, peut-être parce qu’une caméra « capte les remous à la surface du lac » (page 38). Personne ne pouvait savoir ce qu’elle ressentait réellement.

Elle retourne donc sur les lieux de son enfance. Elle réalise qu’elle a vraiment été à l’école au Japon, elle en a désormais la preuve. Elle qui doutait de son existence devrait être rassurée. Mais elle a besoin de preuves supplémentaires pour y croire. « Je sais que j’ai besoin d’être sauvée » (page 25).
Retourner sur des lieux qui lui sont familiers bouleverse l’auteur. Elle décrit merveilleusement bien les paysages qui l’entourent et notamment Tokyo, quelle phrase splendide : « comme une nuée voile les montagnes environnantes, on a l’impression que la ville n’a ni commencement ni fin » (page 79).

La romancière s’apprête à vivre des retrouvailles poignantes avec Rinri, son ancien fiancé et Nishio-San, sa seconde Maman de coeur. C’était sa Nounou quand elle était petite. « Les retrouvailles sont des phénomènes si complexes qu’on ne devrait les effectuer qu’après un long apprentissage » (page 52).
L’auteur a envie de fuir lorsque ces retrouvailles deviennent plus concrètes. Malgré « la pulsion du néant » elle tient à honorer ses engagements.

Le lecteur vit ensuite avec Amélie ses craintes, ses doutes et il ne peut qu’être ému lorsqu’elle retrouve sa Nounou, Nishio-San et Rinri. Les japonais n’étant pas très expressifs, Amélie finit par montrer ce qu’elle ressent à sa Nounou. « Je sais que si je ne fais pas un effort, nous ne quitterons pas cette réserve » (page 54).

J’ai beaucoup aimé ce livre qui retrace avec brillo une partie de la vie d’Amélie Nothomb. Elle y parle de souvenirs, de moments rares, intenses et précieux. La nostalgie heureuse, c’est « l’instant où le beau souvenir revient à la mémoire et l’emplit de douceur » (page 90).

4. En bref.

Si je ne suis pas certaine que tout le monde soit sensible à ce pan important de la vie de la romancière, je n’en reste pas moins persuadée que chacun pourra apprécier sa plume à sa juste valeur. Elle manie, comme d’habitude, la langue française avec une aisance déconcertante ! Je vous recommande vivement la lecture de ce livre qui est un petit bijou !

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que cet article vous aura plu !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en avez-vous pensé ?
~~ Si non, pourrait-il vous plaire ?
~~ Êtes-vous souvent nostalgique de certains moments de votre vie ?

Je vous souhaite une bonne journée, merci de me suivre !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “La nostalgie heureuse, Amélie Nothomb

  1. oh, je l’ai dans ma pal, mais je ne l’ai pas encore sorti…
    je n’avais pas fait attention qu’il contenait si peu de pages, par contre…
    bisous ma belle <3

  2. J’adore quand A. Nothomb écrit des romans biographiques, j’ai été très touchée par celui-ci également 😀

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer