J’ai lu : La septième fonction du langage de Laurent Binet


Salut tout le monde,
Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un livre de Laurent Binet qui s’intitule La septième fonction du langage.


1. Les informations techniques.

– Titre : La septième fonction du langage.
– Auteur : Laurent BINET.
– Éditions : Grasset.
– Genre : contemporain.
– Nombre de pages : 496 pages.
– Date de publication : août 2015.

2. L’histoire (quatrième de couverture).

« Le point de départ de ce roman est la mort de Roland Barthes, renversé par une camionnette le 25 février 1980. L’hypothèse est qu’il s’agit d’un assassinat. Dans les milieux intellectuels et politiques de l’époque, tout le monde est suspect ».

j'ai-lu-la-septième-fonction-du-langage-laurent-binet-1

3. Mon avis sur La septième fonction du langage, de Laurent Binet.

– C’est avec un peu de retard que je publie cette chronique, sorry ! J’ai été ravie de recevoir ce livre de la part de PriceMinister et Chapitre.com que je remercie vivement pour ce partenariat !
– J’avais hâte de me plonger dans cet opus parce que j’adore la linguistique. J’en ai fait à l’université pendant 5 ans alors forcément, j’étais très curieuse de lire cet opus ! Je n’avais jamais entendu parler de Laurent Binet auparavant et je l’ai découvert lors de l’émission La Grande Librairie.

– Ce roman nous parle donc de Roland Barthes et du complot politique dont il aurait été victime. A titre d’information, Roland Barthes était un sémiologue français également professeur au Collège de France.
– De quel complot Roland Barthes est-il victime ? Qui a bien pu le tuer ? Qui l’a percuté avec une camionnette ?

– Une fois le décor planté, il faut mener l’enquête ! Elle commence rue des Écoles, à Paris, un endroit que je connais par cœur. Pour mener à bien cette enquête, nous découvrons alors un duo plus que réussi : le commissaire Bayard et Simon Herzog.
– J’ai beaucoup aimé ces deux personnages. Bayard a un côté un peu abrupte alors que Herzog est plutôt discret. Ce duo de choc se complète parfaitement.

– Cette histoire est assez étrange au fond mais je l’ai appréciée. J’ai découvert la plume de Laurent Binet que j’aime beaucoup. Ses passages explicatifs sur la linguistique sont très pertinents et vraiment intéressants ! Ils permettent ainsi à n’importe quel lecteur lambda de mieux saisir les enjeux de la linguistique. Mais il faut l’avouer, cette science peut rebuter pour qui n’y a jamais été initié. « Une chaise sert à s’asseoir, une table à manger dessus […] ces objets sont également dotés d’une valeur symbolique… Comme s’ils étaient doués de parole » (pages 46-47).
– Le romancier écrit d’une manière agréable, originale, innovante et amusante. Son texte est bien pensé et devrait plaire à tous ceux qui apprécient l’univers de la communication et de la politique.

– Me concernant, étant mordue de linguistique, j’ai aimé que ce livre commence par quelques mots sur le signifiant et le signifié. J’ai également ressenti une folle joie à l’évocation de Jakobson, Saussure, Umberto Eco ou Hjelmslev. J’avais été fascinée par tout ceci à la fac : quel bonheur de m’y replonger enfin !
– Malgré tous ces compliments, 2 bémols subsistent néanmoins. D’une part, j’ai trouvé qu’il y avait parfois quelques longueurs. D’autre part, je n’ai pas franchement apprécié la fin du livre, un peu trop à part à mon goût.

– Cependant, si j’ai compris toutes les références linguistiques de cet ouvrage, j’ai bien peur que ce ne soit pas le cas du plus grand nombre. Un lexique des termes scientifiques parfois un peu abruptes aurait été appréciable. L’auteur aurait ainsi pu mettre ce livre à la portée de tous.
– Ce roman devrait donc, à coup sûr, séduire les linguistes. Quant aux autres, je ne me prononce pas mais je vous invite bien sûr à découvrir la linguistique, cette discipline que j’affectionne tant !

4. En bref : La septième fonction du langage, de Laurent Binet.

– Vous l’aurez compris, j’ai apprécié la lecture de ce livre que j’ai trouvé bien écrit, truffé de nombreuses références culturelles et avec une histoire bien ficelée. Si vous aimez les enquêtes, ce roman pourrait bien vous plaire !
– La plume de Laurent Binet est brillante et qualitative. L’auteur fait preuve d’une grande finesse et permet une approche originale de la linguistique et de la sémiologie.
– Malgré tout, si la linguistique ne vous passionne pas, je pense que ce livre ne vous conviendra pas.

j'ai-lu-la-septième-fonction-du-langage-laurent-binet-2

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article aura pu vous intéresser !
Je remercie vivement les éditions Grasset, PriceMinister et Olivier pour cet envoi !

~~ Et vous, avez-vous lu La septième fonction du langage de Laurent Binet ?
~~ Si oui, qu’en avez-vous pensé ?
~~ Si non, ce livre pourrait-il vous tenter ?
~~ Aimeriez-vous découvrir la linguistique ?

Je vous souhaite une belle journée, merci de me suivre !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “J’ai lu : La septième fonction du langage de Laurent Binet

  1. Coucou ma belle !!
    L’histoire m’a l’air vraiment très sympa à lire !!!!
    Je ne sais pas grand chose sur la linguistique mais tu m’as tout de même donné envie d’en apprendre plus au sujet de cette discipline !! 🙂
    En ce moment je ne lis vraiment plus rien mis à part mes cours haha ^^
    Passe un très bon réveillon ma douce gros bisous <3

    • Hello ma jolie, j’ai apprécié ce livre effectivement et je suis heureuse d’avoir pu te donner envie de découvrir la linguistique !
      Bon courage pour les cours, j’ai connu ça et je sais que ce n’est pas toujours évident !
      Passe une merveilleuse soirée toi aussi, je t’envoie plein de bisous ma toute belle <3

  2. J’ai beaucoup aimé ce livre 🙂

  3. J’aime bien qu’un livre parie sur l’intelligence et la culture de celui qui le lit !
    Merci infiniment : à lire et à offrir.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer