Théâtre : j’ai vu La Peur de Stefan Zweig !


Découvrez mon avis sur La peur de Stefan Zweig, l'adaptation au théâtre Michel de la nouvelle du même nom ! Prolongations jusqu'en février 2017 !

Salut tout le monde,

Aujourd’hui, je voulais vous parler de théâtre : j’ai vu La Peur de Stefan Zweig il y a quelques semaines au Théâtre Michel à Paris. J’ai en effet été invitée à découvrir cette pièce et j’avais très envie de vous en parler.
Let’s go !


1. Théâtre : j’ai vu La Peur de Stefan Zweig ! Une adaptation du livre du même nom.

Stefan Zweig en quelques mots.

– Stefan Zweig est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien.
– Il est surtout connu, me semble t-il, pour sa nouvelle Le Joueur d’échecs. “Sur un paquebot s’opposent deux champions d’échecs que tout sépare : le champion du monde en titre, d’une origine modeste, mais tacticien redoutable, et un aristocrate qui n’a pu pratiquer que mentalement, isolé dans une geôle privée pendant l’occupation de l’Autriche par les nazis” [Source].

La Peur.

– Sachez à l’origine que La Peur (en allemand Angst) est une nouvelle de Stefan Zweig. Cette nouvelle a été adaptée plusieurs fois au cinéma ainsi que dans un téléfilm.
– Pour ma part, je n’ai pas lu le livre mais j’ai donc vu l’adaptation de cette nouvelle au Théâtre Michel.

Découvrez mon avis sur La peur de Stefan Zweig, l'adaptation au théâtre Michel de la nouvelle du même nom ! Prolongations jusqu'en février 2017 !

2. Théâtre : j’ai vu La Peur de Stefan Zweig ! L’histoire.

– L’histoire se déroule au début du siècle, à Vienne. Elle relate un épisode douloureux de la vie d’Irène et de son mari. En effet, cette dernière, pourtant belle, jeune, trentenaire, bourgeoise, mariée et très aimée par son mari finit par le tromper. Peut-être le trompe t-elle pour chasser l’ennui et combler le vide qui s’installe peu à peu dans sa vie.
Son mari est très pris par son travail d’avocat et ne lui accorde pas assez de temps à son goût – et oui, avoir un sens aigu pour la justice n’aide pas toujours.
– Un jour, Irène sort de chez son amant et se fait prendre au piège par une jeune femme qui menace de la dénoncer à son mari. S’ensuit alors un jeu de chantage ainsi que des réflexions sur la peur, le jugement, le pardon ou encore les remords…

Découvrez mon avis sur La peur de Stefan Zweig, l'adaptation au théâtre Michel de la nouvelle du même nom ! Prolongations jusqu'en février 2017 !

Crédits photo : Théâtre Michel.

3. Théâtre : j’ai vu La Peur de Stefan Zweig ! Mon avis sur la pièce.

Un joli théâtre.

– Très honnêtement, je n’étais pas très emballée par le résumé de la pièce. Je pensais donc passer mon tour mais… j’ai changé d’avis en lisant le compte rendu de ma copine Natieak sur son blog. J’ai alors eu très envie de découvrir cette adaptation et je ne regrette pas d’y être allée !
– Tout d’abord, j’ai adoré découvrir le Théâtre Michel que je ne connaissais pas du tout. C’est un théâtre situé dans le 8e arrondissement de la capitale (mon arrondissement préféré ^_^). Il est très joli, avec des lustres élégants, de belles hauteurs de plafonds et de beaux volumes.

Un placement parfait.

– J’ai eu la chance d’être très bien placée, dans l’orchestre, au 6e rang. Je dois dire que c’est un réel avantage parce que ça permet de se sentir encore plus en immersion dans la pièce de théâtre. Je vous précise cependant que les jolis fauteuils rouges ne sont pas très confortables et que vous êtes assez collés les uns aux autres. Mais j’ai totalement oublié cet inconvénient tant j’ai été passionnée par la pièce !
La mise en scène, scénographie et adaptation par Elodie Menant est une vraie réussite, tout comme le jeu des acteurs ! Distribution : Hélène Degy, Aliocha Itovich et Ophélie Marsaud.

Découvrez mon avis sur La peur de Stefan Zweig, l'adaptation au théâtre Michel de la nouvelle du même nom ! Prolongations jusqu'en février 2017 !

Une pièce déroutante.

– En arrivant dans la salle, on vous place. Les lumières toujours allumées mais voilà que la pièce démarre. Un peu déroutant de prime abord ! J’ai trouvé à la réflexion que c’était très judicieux puisque ce petit moment permet de se sentir mal à l’aise et d’avoir l’impression d’épier Irène et son mari. J’ai trouvé ça dérangeant et troublant.
– Puis, la pièce commence enfin. Les lumières s’éteignent. En apprenant qu’Irène a trompé son mari je suis passée par toutes les émotions. J’ai été énervée par son comportement mais au fil du temps, j’ai appris à la comprendre. Je ne dis pas que je cautionne son comportement, mais j’ai cependant été amenée à être plus nuancée dans mes pensées.
– Irène regrette en effet amèrement d’avoir trompé son mari. Elle éprouve remords et culpabilité. Rongée par la peur, elle est en prime hantée par l’angoisse d’être traquée sans relâche par une femme inconnue.

Un suspense haletant.

– Cette pièce est assez éprouvante puisque la tension est sans cesse palpable. En prime, le mari d’Irène a un sens aigu de la justice, ce qui ne simplifie par forcément la situation ni les réflexions des principaux protagonistes.
– J’ai également apprécié les décors vintage et les lumières intimistes. Je trouve qu’ils contribuent à cette sensation d’oppression et de malaise.
– Bien sûr, cette pièce Hitchcockienne est remarquable aussi grâce aux comédiens très talentueux ! On les sent vraiment dans la peau de leurs personnages respectifs. On vit avec eux doutes, incertitudes, hallucinations, vertiges, frayeurs ou honte. Les acteurs s’animent sur scène et vous font réfléchir à des questions profondes et intéressantes telles que le mensonge ou le pardon – qui sont des sujets de société intemporels.
– A la fin de la pièce, lors du salut final, difficile pour les acteurs de reprendre leurs esprits. Hélène Degy – qui joue le rôle d’Irène – termine les joues rougies et les yeux embués de larmes, c’est une performance remarquable !

Découvrez mon avis sur La peur de Stefan Zweig, l'adaptation au théâtre Michel de la nouvelle du même nom ! Prolongations jusqu'en février 2017 !

4. Théâtre : j’ai vu La Peur de Stefan Zweig ! Les informations pratiques.

– Si vous aussi vous souhaitez voir cette pièce de théâtre, sachez qu’elle se joue au Théâtre Michel : 38, rue des Mathurins ; 75008 PARIS ; du jeudi au dimanche à 19h (prolongations jusqu’au 26 février 2017 !) ; Métros : Havre-Caumartin (lignes 3 et 9), Madeleine (lignes 8 et 14), Saint-Lazare (lignes 3, 13 et 14) ou Auber (RER A).
Tarifs : de 14.60€ à 29€ ; c’est variable en fonction des sites. A titre d’information, vous pouvez trouver des tarifs avantageux à 13€ sur Billet Reduc.
– Les représentations devaient s’arrêter au 31 décembre mais je suis ravie des prolongations jusqu’en février 2017 !
Durée de la pièce : 1H30 (le temps passe à vive allure !).

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !
Je remercie vivement Xavier pour l’invitation et pour la découverte de cette pièce de théâtre extrêmement prenante !

ET VOUS :

  • Avez-vous lu la nouvelle La Peur de Stefan Zweig ?
  • Si oui, qu’en pensez-vous ?
  • Si non, l’adaptation au théâtre de la nouvelle pourrait-elle vous tenter ?
  • Aimez-vous aller au théâtre de temps en temps ?

Je vous souhaite une belle journée, merci pour vos adorables commentaires !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “Théâtre : j’ai vu La Peur de Stefan Zweig !

  1. Coucou ma belle !
    Je n’ai pas vu La Peur de Stefan Zweig mais tu me donnes très envie avec ton article ! J’aime beaucoup le théâtre on rentre complètement dans l’univers de la pièce c’est encore mieux que le cinéma 🙂
    L’histoire me plait bien d’ailleurs c’est un sujet intemporel !!
    Bisous ma douce <3

    • Hello ma jolie,
      C’est vrai que c’est une pièce au top, je suis ravie de t’avoir donné envie d’aller la voir et ça change un peu du cinéma 🙂
      Je t’envoie plein de bisous <3

  2. Coucou Serena

    Cette pièce, c’est juste une petite merveille. Je suis heureuse que tu aies décidé d’aller la voir. ^_^ C’est une bonne nouvelle cette prolongation, je viens de le noter dans mon article.

  3. Hello ! Comme toi, je n’ai pas lu cette nouvelle mais j’ai découvert la pièce sur le blog de Natieak. J’avoue qu’elle m’a donné envie d’y aller. Malheureusement je manque de temps pour l’instant. En tout cas, ça avait l’air vraiment très intense ! Et c’est vraiment ce coté là que je recherche dans le théatre. Les émotions ne sont pas les mêmes que devant un film…
    En tout cas, très bel article ! Merci d’avoir partagé ton avis ;D
    Bise, à Bientôt
    Marine

    • Coucou la belle,
      La pièce se joue jusqu’en février, si jamais, ça te laisse encore un peu de temps 😉
      Merci pour ton commentaire en tout cas, je suis ravie que tu apprécies mon article !
      Gros bisous à toi et passe de bonnes fêtes !

  4. je n’ai jamais été au théatre, mais ça a avait l’air prenant !

  5. Coucou!
    Tu m’as vraiment donné envie d’aller voir cette pièce, elle a l’air vraiment géniale!!!
    Bisous

    • Hello ma jolie,
      Je suis bien contente de te donner envie de voir la pièce, je trouve qu’elle est effectivement hyper prenante et intéressante aussi, du coup, je te la conseille vivement !
      Gros bisous à toi et passe de bonnes fêtes 🙂

  6. Coucou !
    C’est une pièce qui me tente en elle-même. Si j’habitais Paris comme toi, je crois que j’irais la voir.
    Bisous

    • Coucou ma belle,
      J’ai vraiment beaucoup aimé cette pièce, à défaut je pense que tu peux lire le livre si ce n’est pas déjà fait hihi 😉
      Plein de bisous ma belle et bonne fin de week-end ! <3

  7. Coucou !
    J’avais reçu une invitation pour la voir mais par manque de temps on n’a pas pu dire oui. Tu me fais regretter, elle a l’air tellement bien !

    • Hello ma belle,
      Oh c’est trop dommage, si jamais tu as un peu de temps d’ici à fin février, personnellement, je te conseille de foncer 😉
      Gros bisous à toi et merci de tes passages ici, ça me fait toujours super plaisir ! 🙂

  8. J’adorerai voir cette pièce. On va y réfléchir. Merci pour ton avis. 🙂

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer