100 pages blanches, de Cyril MASSAROTTO


Salut tout le monde,

Je continue à lire régulièrement mais chroniquer des livres me prend un temps fou. C’est la raison pour laquelle j’avais délaissé cet onglet depuis quelques temps. J’ai enfin un moment pour m’y remettre avec plaisir. J’ai pas mal de retard du coup, vous vous en doutez.
Je reviens donc vers vous pour vous parler d’un livre que j’ai lu il y a quelques temps et que j’ai adoré ! Il s’agit de 100 pages blanches, de Cyril MASSAROTTO. 

° Les informations techniques :

Titre : 100 pages blanches.
Auteur du livre : Cyril MASSAROTTO.
Edition : Pocket.
Genre : contemporain.
Nombre de pages : 282 pages.
Date de publication : mars 2011.  

° L’histoire (quatrième de couverture) :  

««Ce carnet, c’est ton héritage. Tes soeurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus précieux de mes biens, et tout l’argent du monde ne le remplacerait pas».
Quel choc pour ce jeune homme lors de l’ouverture du testament de son grand-père : il ne lui a rien laissé ! Rien à part un vieux carnet vierge au cuir râpé. Pour tout héritage, cent pages blanches, qui vont rapidement dévoiler leur secret…»


100 pages blanches cyril massarotto
Crédits photo  .  

° Mon avis :

Lorsque je cherchais une idée de lecture, je suis tombée sur ce roman sur Livraddict et j’ai pensé qu’il pourrait me plaire. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais j’adore faire de nouvelles découvertes !

– Ce livre retrace l’histoire d’un jeune homme, découvrant un étrange carnet appartenant à son grand-père. En effet, ce carnet comporte 100 pages blanches. Mais pourquoi diable le lui avoir légué ? Le jeune homme ne comprend pas. C’est un personnage bien campé et très attachant. Je le trouve  sincère, intéressant et il fait pas mal réfléchir au fil des pages.

– Au-delà de la magie de pouvoir revivre des souvenirs du passé chers à nos cœurs, ce livre permet de se rendre compte qu’il ne tient qu’à nous de cultiver le bonheur. Ce thème y est traité largement et j’ai trouvé le point de vue l’auteur assez juste : le bonheur est celui qu’on veut bien se donner. Il nous semble parfois inatteignable. Mais si vous regardez plus loin que le bout de votre nez, peut-être l’apercevrez-vous. C’est un cadeau de tous les jours.
«C’est étrange, le bonheur.
Quand on est à sa recherche, il nous semble obscur, complexe, caché dans un endroit où on ne pourra jamais le trouver.
Quand on le vit, on comprend qu’il est lumineux, et simple. Surtout, on comprend que le bonheur n’était pas caché : il était juste protégé, enfoui à l’intérieur de l’autre», (Page 230).

– Ce roman traite aussi des personnes âgées, tout en douceur et en finesse. Ce livre pourrait peut-être mieux vous aider à comprendre ce que peuvent ressentir les personnes âgées ; ce fut mon cas.
«Tu sais, quand on est vieux, on sait qu’on va être de plus en plus seul, jusqu’à la fin.
Alors on n’y pense pas trop. Et puis on s’habitue. Moi, j’aime bien faire tout le temps la même chose, comme ça, dès qu’il se passe quoi que ce soit, ma journée devient extraordinaire»
, (Page 179).

– J’ai énormément aimé ce livre qui est une vraie bouffée d’air frais. Je ne vous en dis pas plus afin de laisser un peu de suspens au cas où vous aimeriez le lire. Mais sachez que ce roman permet de se recentrer sur l’essentiel : la vie, le beau, les sentiments et l’émotion. Découvrir les souvenirs du personnage principal vous fera inévitablement repenser à vos moments de joie et vous redonnera du baume au cœur.
– La plume de l’auteur est légère, aérienne, douce et parfois surprenante. Comme une mélodie, ce livre vous transportera du début à la fin.
«Un pagina per volta» : une page par jour. C’est le message que délivre ce livre : un souvenir par jour. Prendre conscience de ce qui est réellement important, se livrer, s’ouvrir aux autres et tenter d’accéder au bonheur.

 – J’aimerais terminer avec une citation que je trouve très jolie :
«Au lieu de cela, je tenterai seulement, jour après jour, de léguer à mes enfants tout ce que grand-père m’a laissé : un héritage de sentiments», (Page 283).

°°° En bref, vous l’aurez compris, je ne connaissais pas Cyril Massarotto mais j’ai désormais très envie de lire d’autres livres de cet auteur ! Je vous recommande vivement ce roman !

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en pensez-vous ?
~~ Si non, l’histoire pourrait-elle vous plaire ?
~~ Pour vos, qu’est-ce que le bonheur ?
 

Je vous souhaite une bonne fin d’après-midi, à demain pour un nouvel article !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “100 pages blanches, de Cyril MASSAROTTO

  1. J’ai lu, j’ai bien aimé aussi 🙂

    Avant celui-là, j’avais lu Dieu est un pote à moi qui est un vrai régal aussi 🙂

  2. C’est un livre qui pourrait effectivement me plaire 🙂

  3. Les citations sont magnifiques, ce livre a l’air beau, j’ai bien envie de le lire ! 🙂

  4. J’ai vu le téléfilm hier soir et maintenant je meurs d’envie de lire le roman de Cyril Massaroto.
    Amicalement.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer