La vraie histoire de la femme sans tête, de Juliette Nothomb


Salut tout le monde,

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un livre que j’ai beaucoup apprécié.
Il s’intitule La vraie histoire de la femme sans tête, de Juliette NOTHOMB.

1. Les informations techniques.

– Titre : La vraie histoire de la femme sans tête.
– Auteur : Juliette NOTHOMB.
– Éditions : Albin Michel Jeunesse.
– Genre : conte ; jeunesse.
– Nombre de pages : 171 pages.
– Date de publication : juin 2011.

2. L’histoire (quatrième de couverture).

« Une carpe qui parle, un brochet anglais toujours à l’heure pour le thé, une jeune princesse rebelle, victime d’une étrange malédiction…
Les ruisseaux de campagne cachent décidément bien des surprises ! »

La-vraie-histoire-de-la-femme-sans-teteCrédits photo.

3. Mon avis.

– J’avais très envie de découvrir la plume de l’adorable Juliette Nothomb mais je ne m’étais pas encore lancée. J’ai craqué pour ce livre en espérant pouvoir le faire dédicacer à La Foire du Livre de Bruxelles en mars dernier. Je n’ai malheureusement pas pu m’y rendre mais j’ai plongé avec joie dans cet opus.

– Dès les premières pages, j’ai tout de suite été enchantée par l’histoire qui débute près de Is-sur-Tille en Côte d’Or, un endroit dont j’avais déjà entendu parler.
– Ce roman relate en effet l’histoire d’un être humain qui est intrigué par un ruisseau qui s’appelle « la femme sans tête ». Il souhaite en savoir plus et va effectuer des recherches pour satisfaire sa curiosité.
– Il fait alors la connaissance de Momo la carpe. Momo est une carpe qui avait été offerte à une petite fille il y a longtemps. La carpe est surprise quand elle apprend que la petite la trouve laide. « Pour la première fois de ma vie, je découvrais que la beauté était une chose toute relative et que ce qui paraissait divin aux yeux de certains n’offrait que répulsion au regard des autres » (Page 53).
– La carpe a le pouvoir de parler avec l’être humain. Il faut dire que ce dernier peut plonger, parler et voir dans l’eau comme les carpes et les autres poissons. On lui conte ainsi la fabuleuse histoire de la femme sans tête : la petite fille aurait été mise dans le corps de la carpe mais la tête de la petite fille n’y serait plus.
– L’être humain pourra t-il retrouver la tête de la petite fille ou est-elle perdue à jamais ? Parviendra t-il à contrer ce sortilège ? Je ne vous en dis pas plus afin de ne pas vous révéler le dénouement de l’histoire. Il s’agit cependant d’un livre bien écrit et d’une histoire prenante.

– Plus en détails, j’ai apprécié les réflexions sur la laideur et la beauté. J’ai trouvé l’histoire mignonne, enfantine et propice à la rêverie. J’ai aimé le fait que les animaux parlent et que les humains puissent sympathiser avec des carpes.
– J’ai également A – DO – RÉ le style de l’auteur. Je l’ai trouvé fluide, léger, aérien et soutenu. Le vocabulaire choisi est élégant, riche, précis et juste. Juliette Nothomb devrait continuer à écrire parce que sa plume est une pure merveille.

4. En bref.

– En bref, c’est un joli conte pour petits et grands. Il saura vous détendre tout en vous faisant réfléchir.
– Je vous le recommande vivement !

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en pensez-vous ?
~~ Si non, ce livre pourrait-il vous tenter ?
~~ Que lisez-vous actuellement ?

Je vous souhaite une bonne journée, merci de me suivre !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “La vraie histoire de la femme sans tête, de Juliette Nothomb

  1. Tout comme toi, j’avais beaucoup apprécié ce roman. C’était une jolie pause détente en lecture 🙂

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer