16 Lunes, de Kami Garcia et Margaret Stohl


Salut tout le monde,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour une chronique lecture. Je n’ai pas eu le temps d’en publier depuis un bon moment. Erreur réparée.
Je voulais donc vous parler du célèbre roman 16 Lunes, connu aussi sous le nom de Sublimes Créatures.

1. Les informations techniques.

– Titre : 16 Lunes.
– Auteur : Kami GARCIA & Margaret STOHL
– Éditions : Hachette (Black Moon).
– Genre : fantastique, jeunesse.
– Nombre de pages : 635 pages.
– Date de publication : mars 2010.

2. L’histoire (quatrième de couverture).

« J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des États-Unis. Elle était belle et mystérieuse.

Si j’avais su qu’en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction… J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d’avance.

L’amour est-il plus fort que le destin ? »

16 LunesCrédits photo.

3. Mon avis.

J’ai commencé par voir le film Sublimes Créatures au cinéma. J’ai beaucoup aimé le film et j’ai eu très envie de lire le roman. D’ailleurs, je remercie vivement mon amie C qui m’a prêté ce livre.
Au début, j’étais sceptique. Encore un film avec une histoire d’amour impossible et du fantastique ? Certes, j’ai pensé à un remake de la saga Twilight, mais il n’en n’est rien. Ouf, sauvée !

Tout d’abord, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. J’ai l’habitude d’être dans le vif du sujet dès la première page du livre. Là c’était long, ennuyeux, avec trop de détails et pas assez d’action. J’ai cru ne jamais pouvoir terminer le livre.
Pourtant, je me suis accrochée et je ne regrette absolument pas. En effet, vers la page 40, le roman a commencé à devenir intéressant. Aux alentours de la page 70, je suis carrément devenue accroc. Il me faut la suite. La dépendance et l’envie de dévorer le roman commence enfin.

L’histoire n’a rien d’original au premier abord. Concrètement, Ethan est tombé très amoureux de Lena mais leur amour est impossible. Ethan n’est pas dans le rôle du vampire comme Edward dans Twilight. Non, l’originalité ici réside dans le fait que c’est Lena qui n’est pas une simple mortelle ; c’est une Enchanteresse. Elle a des pouvoirs qui semblent magiques. Mais leur amour est si compliqué. Finira t-il par triompher ? N’engendra t-il pas haine et jalousie ? « Le haine ne peut pas chasser la haine, seul l’amour le peut » [Martin Luther King Jr].

Dans le roman, le suspens est omniprésent, haletant et j’ai adoré le style de ce livre. Certes, ce n’est pas du Balzac, mais la plume des auteurs est agréable, aérienne, fluide et légère. Les passages de description sont très jolis. « Il était minuit, mais le ciel était en feu. Les hautes flammes l’illuminaient, vomissant des torrents de fumée qui avalaient tout sur leur passage » (page 94).

Les deux protagonistes sont mignons et attachants. Leur histoire d’amour est très intense. Ils communiquent mentalement l’un avec l’autre, c’est assez novateur et intéressant, tout du moins, cette dimension psychologique a su me séduire. Je suis parvenue à me représenter physiquement et moralement Ethan et Lena, mais j’avoue que le film m’avait bien facilité la vie.
D’autres personnages secondaires sont bien sûr présents comme Amma, l’oncle de Lena et Link, le meilleur ami d’Ethan. Mais je n’y attarde pas trop parce que le roman est surtout centré sur Ethan et Lena.

Tout au long du roman, j’ai apprécié certaines réflexions sur la vie et notamment celle-ci : « Ce qui est bien et ce qui est facile sont rarement la même chose » (page 382).
Par ailleurs, j’ai aussi senti un certain sens de la justice dégagé par nos deux héros. J’y ai été sensible. « Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier » (page 462).

4. En bref.

– Si vous aimez les histoires d’amour et le fantastique, je vous recommande vivement la lecture de ce roman. Vous découvrirez ainsi un univers onirique, magique et fantastique, orchestré par deux plumes empreintes d’une certaine poésie.
– Peut-être parviendrez-vous à deviner la fin de l’histoire ? « Cherche, tu trouveras » (page 516). Me concernant, j’ai hâte de lire les autres tomes ! En route vers 17 Lunes prochainement.

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en pensez-vous ?
~~ Si non, pourrait-il vous plaire ?
~~ Aimez-vous les livres composés de plusieurs tomes ?

Je vous souhaite une bonne soirée, merci pour vos commentaires !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “16 Lunes, de Kami Garcia et Margaret Stohl

  1. Je ne savais pas que le film sublime créatures était tiré de ce livre. Perso je n’ai pas trop accroché cette histoire, pour moi il manque un petit quelque chose. Mais comme je l’ai lu peu après twilight que j’ai adoré, j’en attendait peut être trop 🙂

  2. J’avais bien aimé ce premier tome ! Ce n’est pas de la grande littérature, mais on passe un excellent moment de lecture. Maintenant, il faudrait que je me procure les suites !

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer