Le potentiel érotique de ma femme, David Foenkinos


Salut tout le monde,

Dernièrement j’ai terminé ma lecture d’un livre de David Foenkinos qui s’intitule Le potentiel érotique de ma femme [esprits pervers s’abstenir].

° Les informations techniques :
Titre : Le potentiel érotique de ma femme.
Auteur du livre : David FOENKINOS.
Edition : Folio.
Genre : contemporain, romance.
Nombre de pages : 178 pages.
Date de publication : avril 2005 (1ère édition) ; édition de novembre 2008.

° L’histoire (quatrième de couverture) :
«Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d’escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les œufs d’oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s’est marié.
Alors, il s’est mis à collectionner sa femme».

9782070309771

Crédits photo.

° Mon avis :
Oui, je sais ce que vous pensez : encore un livre de Monsieur Foenkinos.
Que voulez-vous, j’apprécie sa plume.

Pourtant, en lisant le résumé du livre, ce n’était pas le coup de foudre assuré.
Mais Yara m’a prêté ce livre [merci à elle] alors j’ai voulu essayé de le lire.

Ce livre relate donc l’histoire d’Hector, un jeune homme atteint de collectionnite aigüe.
Hector s’est absenté un certain temps, parce qu’il a fait une tentative de suicide manquée. Il s’est donc inventé un voyage aux États-Unis pour parer à sa longue absence.
Mais pour que son histoire semble réaliste, il décide de se rendre à la bibliothèque pour étudier tout ceci de plus près.
C’est ainsi qu’il rencontrera Brigitte et là, sa vie va basculer.

Avec Brigitte, il va tomber amoureux et l’amour peut changer la vie. Oui, parce que Brigitte lave les vitres, mais je n’en dirais pas plus pour maintenir le suspens. La seule chose que je puisse vous dire, c’est que vous serez certainement surpris par ce livre !

En tout cas, le moins qu’on puisse dire, c’est que je m’en souviendrais ce livre et pour cause : j’ai cru que je ne parviendrais jamais à le terminer ! Au début, j’ai vraiment eu un mal fou à accrocher. J’ai trouvé l’histoire un peu trop «folle» à mes yeux, un peu trop étrange aussi. Le début du roman est tellement plat ! Je me suis vraiment ennuyée. J’ai eu l’impression d’avancer comme une tortue – trop lentement donc – sans comprendre où l’auteur voulait en venir. J’avais envie de m’endormir et de refermer le livre aussitôt.

Pourtant, je me suis efforcée de continuer ma lecture, tant bien que mal, parce que très franchement, je n’avais pas du tout envie de connaître la suite de l’histoire. Mais j’aime bien terminer les livres que j’entame en général.

Au début du roman, j’ai également été assez déçue par le style de l’auteur. Il était à mon sens moins «sympathique» que d’habitude et bien moins convainquant.
Cependant, quand j’ai dépassé les 60 premières pages (à la page 62 si ma mémoire est bonne), j’ai eu un déclic et j’ai carrément accroché. J’ai d’ailleurs tellement aimé que j’ai terminé le roman d’un trait, et oui ! Je me suis sentie happée par ce roman, tout d’un coup, et je ne pouvais plus m’arrêter de lire : vite, je voulais la fin de l’histoire ! En effet, la collectionnite d’Hector ne m’a pas franchement intéressée, mais les réflexions profondes et le côté totalement happant du livre concernant Brigitte et Hector m’a passionnée.

C’est simple, malgré un début plus que chaotique, j’ai littéralement dévoré ce livre et je l’ai adoré ! C’est un roman très original, ça c’est sûr, mais je l’ai trouvé également drôle, pétillant, surprenant, rafraichissant et plaisant.
Ce livre pourrait vous sembler léger au premier abord, et pourtant, lorsqu’on creuse un peu les thématiques abordées, on se rend compte qu’il est assez profond, le tout sous couvert de l’humour, comme d’habitude. L’auteur traite en effet de la vie de couple, de la famille, des enfants, des relations entre frères ou encore des relations amicales.

En bref, même si je préfère toujours La délicatesse qui est mon roman préféré de cet auteur, je vous recommande vivement la lecture de ce livre ! Accrochez-vous au début, ou sautez les premières pages sans scrupules, et ensuite, vous ne serez pas déçus !

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?
~~ Si oui, qu’en avez-vous pensé ?
~~ Si non, pourrait-il vous plaire ?
~~ Avez-vous déjà abandonné la lecture d’un livre parce qu’il ne vous plaisait pas ?
~~ Si oui, lequel était-ce ?
~~ Aimez-vous les livres originaux en général ?

Je vous souhaite une bonne journée, merci pour vos commentaires !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire sur “Le potentiel érotique de ma femme, David Foenkinos

  1. Non là à priori ce livre ne me tente pas mais bon si un jour je tombe dessus, on ne sait jamais 🙂

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer