J’ai lu : Mauvaise Connexion, Jo Witek


Venez découvrir mon avis sur Mauvaise Connexion de Jo Witek !

Salut tout le monde,

Aujourd’hui, je voulais vous parler du roman Mauvaise Connexion, de Jo Witek.
So, let’s go !

1. J’ai lu : Mauvaise Connexion, Jo Witek. Les informations techniques.

– Titre : Mauvaise connexion.
– Auteur : Jo WITEK.
– Éditions : Talents Hauts.
– Genre : jeunesse.
– Nombre de pages : 91 pages.
– Date de publication : septembre 2012 ; édition d’octobre 2015.

2. J’ai lu : Mauvaise Connexion, Jo Witek. L’histoire (quatrième de couverture).

« Je me suis inscrite sur un nouveau tchat. J’ai tapé Marilou. Je trouvais que ce pseudo correspondait bien à la fille que j’avais envie d’être. Plus sexy, plus délurée, plus effrontée aussi. Marilou, une autre moi-même. Une fille qui l’a tout de suite attiré.
[…]
Voilà. Ça a commencé comme ça ».

Venez découvrir mon avis sur Mauvaise Connexion de Jo Witek !

3. J’ai lu : Mauvaise Connexion, Jo Witek. Mon avis sur cette histoire bouleversante.

Julie Nottini a 14 ans. Elle s’entend mal avec sa mère. C’est après une dispute banale que tout a basculé. En effet, sa mère n’accepte pas l’idée qu’elle fasse des photos de mode avec ses amies. Elle n’accepte pas non plus le fait qu’elle ne s’habille et se maquille vulgairement. Julie s’est alors s’est sentie incomprise, « seule, abandonnée, mal aimée » (Page 9).

Un sentiment de solitude.

– Pour contrer ce sentiment de solitude profonde, elle décide de se connecter à un tchat et se fait passer pour Marilou, 16 ans. Elle y fait la connaissance de Laurent, 20 ans, un photographe de mode vivant à Paris. Elle tombe tout de suite sous son charme. « J’aimais cette pudeur et sa façon de me respecter comme si j’étais une fille exceptionnelle » (Page 18). N’ayant pas confiance en elle, les mots de Laurent parviennent à la rassurer et elle met ses angoisses de côté. « Ses mots répondaient parfaitement à mes angoisses adolescentes » (page 18).

Le personnage de Laurent.

– Seulement voilà, Laurent n’est pas un jeune homme de 20 ans qui cherche l’amour mais bel et bien un cyber harceleur. Il s’y prend sournoisement et s’insinue peu à peu dans le quotidien de Julie-Marilou. Il fait d’elle son jouet. Par exemple, elle travaille à l’école pour lui faire plaisir ; ce fait peut sembler anodin mais cette demande était faite pour mettre l’adolescente en confiance. Tout est étudié dans les moindres détails. A la manière d’un psychopathe le harceleur n’en semble pas à son coup d’essai.

L’isolement de Julie.

– Julie s’isole alors tout doucement du monde qui l’entoure y compris de ses amis. Elle finit par rompre tout contact avec eux. Elle ne perçoit pas le danger, voulant se concentrer exclusivement sur cet amour à distance. Elle, la petite fille de province, ne veut pas décevoir cet homme qui semble si intéressant. « J’adorais sa façon de voir le monde, sa poésie, son grain de folie. Je me laissais envahir par cette passion dévorante qui faisait vibrer chaque parcelle de mon corps, chaque recoin de mon âme » (Page 22).

Le harcèlement.

– Le temps passe et Julie en veut davantage. Cette « relation » ne lui suffit plus. Elle demande à sa mère de lui acheter une Webcam et cette dernière cède, ne décelant pas le moindre danger. Il est si facile pour cette jeune fille de simplement dire à sa mère qu’elle souhaite voir ses amies avec cette Webcam. Une longue descente aux enfers commence alors. « Désormais Laurent pouvait faire de moi ce qu’il souhaitait : j’étais à ses ordres » (Page 28).

La descente aux enfers.

Julie se montre donc à Laurent : habillée, puis son ventre et ses seins, en lingerie aussi – ladite lingerie est envoyée par Laurent qui sait désormais tout de Julie y compris son adresse personnelle. Puis, il lui en demande encore davantage. Julie aveuglée par ce qu’elle pense être des sentiments sincères se dévoile. Elle termine nue à la demande de l’intéressé et se retrouve à satisfaire les moindres désirs de ce Laurent. Elle ne parvient pas à lui dire non et à lui refuser quoique ce soit. « J’étais sa chose, sa poupée de chiffon, manipulée par ses sentiments » (Page 59). Laurent va de plus en plus loin dans ses demandes et Julie finit toujours par céder. Il lui demande même d’explorer son corps devant sa Webcam. « Son esprit avait pénétré le mien et me dirigeait en douceur, comme une poupée téléguidée » (Page 71). Elle pourrait simplement éteindre son ordinateur, mais elle n’y parvient pas. Une force étrange et invisible la retient malgré son dégoût pour la situation. « Mon amour virtuel commençait à me dégouter. Mais à qui en parler ? » (Page 58).

4. J’ai lu : Mauvaise Connexion, Jo Witek. La honte de parler du cyber harcèlement.

– Julie craint toujours de décevoir celui qu’elle aime. Elle ne parvient pas à se défaire de son emprise. « Je voulais tant lui plaire et il savait se montrer prévenant » (Page 59). Pourtant, elle supporte très mal cette situation. « Je frottais ma peur, mon dégoût de moi-même, mon désespoir aussi » (Page 59). Elle se sent prise au piège et n’arrive pas à « rompre » avec Laurent. « Il avait gagné : j’étais devenue son esclave » (Page 69).
– Elle tente de se confier à son père, sans succès. « Mes mots sont restés coincés. La honte a imposé son silence » (Page 63).
– Julie vit un véritable calvaire, une torture quotidienne qui l’anéantit totalement. « Julie était morte, poignardée par le regard d’un monstre qui, nuit après nuit, la violait à distance dans l’intimité de sa chambre de jeune fille » (Page 72).

– En voyant un reportage télévisé sur le harcèlement, Julie trouve enfin le courage d’en parler autour d’elle. Elle ne se sent plus seule.
– Mais Laurent a laissé des traces. Ce monstre, cet inconnu qu’elle pensait avoir tant aimé a cassé quelque chose en elle. A 18 ans elle déclare « quelque chose reste fêlé à l’intérieur de moi » (Page 90).

5. J’ai lu : Mauvaise Connexion, Jo Witek. En bref.

– Ce roman est un livre choc, poignant et vraiment bouleversant sur le cyber harcèlement et le viol. A lire mais avec les parents à côté – si le livre est destiné à un adolescent – parce que je pense qu’une bonne discussion s’impose après une telle lecture. C’est un roman assez choquant psychologiquement. Je ne peux donc qu’espérer qu’à force d’en parler, les victimes osent enfin dénoncer leurs bourreaux, parce que ce n’est pas normal. Ces situations ne devraient pas exister.

Un roman à lire !

– Vous l’aurez compris, je vous conseille vivement la lecture de ce roman touchant, remuant, dérangeant mais dont il faut parler autour de soi. C’est un roman très court que vous pourrez lire en une petite heure.
– Par ailleurs, le style de l’auteur est fluide et très juste. Il parvient à se mettre dans la peau de l’adolescente et nous aide à mieux comprendre ses agissements : son envie d’être aimée, sa peur de parler, etc.

Venez découvrir mon avis sur Mauvaise Connexion de Jo Witek !

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !

  • Et vous, connaissez-vous ce livre choc sur le cyber harcèlement ?
  • Si oui, qu’en pensez-vous ?
  • Si non, le thème du livre pourrait-il vous intéresser ?
  • Pensez-vous que les adolescents soient assez avertis des dangers de la toile ?

Je vous souhaite une bonne journée, merci de me suivre !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 commentaires sur “J’ai lu : Mauvaise Connexion, Jo Witek

  1. C’est malheureusement une réalité de notre époque. nous, parent, devontt être extrêmement vigilent.

  2. Et zou ! Sur ma liste a lire. J’aime bien ce genre de roman qui montre la vérité d’une maniere assez differente. je n’en avais pas encore entenu parler, alors merci pour cette decouverte !

  3. Cette lecture m’intéresse grandement car malheureusement bon nombre de jeunes se font prendre au piège par ces prédateurs agissant grâce à la technologie… Une fois le doigt dans l’engrenage, les jeunes préfèrent souvent se renfermer sur eux-mêmes plutôt que de parler et c’est en cela que nous devons être vigilants et à l’écoute pour favoriser le dialogue même si ce n’est pas évident.

    • Hello la belle, comme tu le dis, beaucoup de jeunes ados se font prendre au piège, c’est très difficile pour eux d’en parler pourtant c’est essentiel pour s’en sortir. De gros bisous à toi 🙂

  4. je n’ai pas lu ta chronique (nannnn pas rouspéter) parce que l’ai dans ma PAL et que je préfère éviter tout risque de spoiler 🙂 haha
    c’est un livre et un sujet qui me tentent beaucoup…
    je reviendrai te lire après ma lecture du coup 🙂

  5. ce livre à l’air super intéressant merci pour la découverte

  6. Je ne connaissais pas du tout l’existence de ce livre, mais il faut le mettre entre les mains de toutes les ados !
    Bisous

  7. Je ne connaissais pas! Merci pour la découverte, je le note dans mon iphone 😉

  8. Coucou ma belle !
    C’est un sujet vraiment très sérieux sur lequel les parents devraient parler avec leurs enfants. Internet est un milieu remplie de mauvaises personnes avec de mauvaises intentions. Et les adolescents peuvent être plus sensible à ce genre de problème puisque justement il y a ce côté d’incompréhension qu’ils peuvent ressentir par leur entourage. Finalement une simple discussion peut aller très loin comme on le voit avec ce livre !!! En tout cas je pense qu’il faut en parler plus sur le cyber harcelement c’est clair !!!
    Merci pour la découverte de ce livre copinette !!

    • Hello ma toute belle, c’est vrai que c’est un sujet très sérieux dont il faut absolument parler pour éviter les problèmes.
      Je t’envoie de gros bisous 🙂

  9. Ce livre a l’air vraiment intéressant. Je l’ajoute de suite à ma wish list.

    • Coucou, c’est un livre que j’ai effectivement trouvé intéressant, je pense qu’il permet bien de sensibiliser à ce sujet encore trop tabou malheureusement. N’hésite pas à me faire un petit retour quand tu l’auras lu, des bisous et merci de ton passage ici, ça me fait très plaisir ! 🙂

  10. Je ne pense pas que je lirai car l’en ai tellement en attente que je dois faire absolument des choix, mais oui le thème m’intéresse et j’y suis très sensible.

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer