Agatha de Marguerite Duras au théâtre : le sujet de l’inceste enfin abordé !


Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !

Hello à tous,

Aujourd’hui, je voulais vous parler de l’adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras au Café de la Danse.
C’est une pièce qui d’un sujet lourd et souvent tabou, à savoir : l’inceste.
So, let’s go !

1. Marguerite Duras, présentation.

– Pour rappel Marguerite Donnadieu (1914 Indochine française – 1996 Paris) dite Marguerite Duras est un écrivain très connu. Elle est également dramaturge, scénariste et réalisatrice française.
– Son œuvre est variée et moderne puisqu’elle n’hésite pas à déconstruire les conventions et le roman traditionnel.
– Elle remporte, entre autres, le prix Goncourt pour L’Amant (1984) ainsi que l’Oscar du meilleur scénario original à la 33e Cérémonie des Oscars (1960).

“Écrire c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit” (Écrire, 1993).

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !

Agatha.

Agatha (1981) est une pièce publiée aux Éditions de Minuit et adaptée au cinéma sous le titre suivant : Agatha et ses lectures illimitées (2009, film de Benoît Jacob).
– Marguerite Duras se serait inspiré de son amour pour son frère pour écrire cette histoire qui traite donc du thème de l’inceste entre un frère et sa sœur avant leur séparation définitive.
– Cette sœur, nommée Agatha, porte le nom de la maison familiale, la Villa Agatha. C’est d’ailleurs dans cette maison familiale qu’Elle et Lui ont commencé à s’aimer d’un amour passionnel et interdit – mais consenti. La douleur du frère et de la sœur est incommensurable, à la mesure de leur fol amour.
– Pour plus d’informations, je vous invite à vous à lire un article très complet sur Agatha datant d’avril 2012.

“Je vous aime comme il n’est pas possible d’aimer” (Agatha), dit le frère à sa sœur.

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !

2. Agatha de Marguerite Duras, adaptation de Hans Peter Cloos, mon analyse et mon avis.

Le théâtre.

– Je me suis donc rendue il y a quelques jours au Café de la Danse qui est situé dans le 11e arrondissement, près de Bastille. Ce n’est pas mon quartier de prédilection mais je reconnais que la salle était assez grande !
– Sur scène, avant que la représentation ne commence, nous pouvons déjà percevoir la lourde atmosphère de la pièce. Nous y trouvons notamment des chaises et fauteuils et nous voyons 3 portes face à nous. Le décor semble dépouillé.
– Le placement étant libre j’avais un peu peur de me retrouver au dernier rang mais j’ai pu m’asseoir au 3e rang à peu près au milieu de la salle. J’ai ainsi pleinement profité de la pièce.

Le début de la pièce.

– Comme dans le livre, la pièce débute sur le rendez-vous donné par Agatha à son frère dans la maison de leur enfance. Elle compte lui annoncer son départ définitif.
– La villa semble tombée à l’abandon et les éléments du décor le confirment. En effet, le sofa est abîmé, des feuilles sont par terre, un lustre est posé à même le sol et la peinture des murs paraît avoir pas mal vécu. Tous ces indices nous aident à comprendre qu’Elle et Lui ne se sont pas rendus dans la Villa Agatha depuis longtemps.

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !

Des souvenirs.

– Elle et Lui relatent sur scène des souvenirs de leur enfance et de leur amour incestueux.
– L’atmosphère qui règne est un peu étrange puisque nous ressentons totalement le malaise des deux protagonistes. De plus, les personnages font parfois preuve d’un peu de violence l’un envers l’autre – ce qui contribue à cette sensation de mal être pour le spectateur.
– Par ailleurs, durant la représentation, les nouvelles technologies ont clairement été mises à contribution et ce côté-ci m’a bien plu !

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !Crédits photo : Laurencine Lot.

La musique.

– Dans le livre comme sur scène, il est parfois fait référence à la musique et notamment au sujet de la fameuse valse de Brahms – toujours mieux jouée au piano par Lui.
– En outre, une musique oppressante diffusée sur scène confère à la pièce une ambiance à la fois mélancolique et malsaine. Nous avons en effet l’impression d’épier Elle et Lui durant leurs échanges souvent intimes et le spectateur ne se sent plus vraiment à sa place.

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !Crédits photo : Laurencine Lot.

Mes impressions.

– C’est une pièce déstabilisante et dérangeante – ce qui est voulu bien entendu. Je trouve également qu’elle ne conviendrait pas à un public trop jeune puisqu’elle risquerait de heurter la sensibilité des jeunes spectateurs.
– Il faut être prêt psychologiquement avant de rentrer dans cette histoire et personnellement, je ne me sens absolument pas capable de lire le livre dans son intégralité puisqu’il me perturberait encore davantage je pense !
– Cette pièce est finalement comme le cauchemar de deux individus devenu réalité. Il faut inévitablement s’attendre à être violenté nerveusement en se rendant au théâtre.

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !Crédits photo : Laurencine Lot.

3. La performance des comédiens.

Florian Carove travaille pour la seconde fois avec Hans Peter Cloos, le metteur en scène. Il interprète parfaitement son rôle et son regard m’a parfois fait un peu peur tant il semble habité par son personnage !
Alexandra Larangot quant à elle débute au théâtre dans Agatha. J’ai particulièrement apprécié sa grâce et son aisance.
– Tous deux et jouent ainsi remarquablement bien. Ils ont une diction impeccable et ils permettent au spectateur de ressentir l’ambiance si lourde de la pièce.

  • N’hésitez pas à découvrir l’avis de Natie du blog Le petit monde de NatieAK sur Agatha.

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !Crédits photo : Laurencine Lot.

4. En bref. Agatha de Marguerite Duras au théâtre : le sujet de l’inceste enfin abordé !

– J’ai été contente de découvrir cette pièce de théâtre car le sujet est intéressant et très peu abordé. Puis, j’ose avouer que Marguerite Duras n’est pas mon auteur de prédilection. J’ai ainsi pu m’ouvrir à autre chose que du classique – qui a généralement ma préférence. De plus, j’aime m’enrichir et agrandir ma culture alors je suis ravie de cette expérience même si j’en suis ressortie un peu remuée.

Une pièce réservée à un public averti.

– Cependant, cette pièce de théâtre est réservée – selon moi – à un public averti. N’y allez pas sans connaître l’histoire d’Agatha dans les grandes lignes – sans quoi vous risquez de ne pas saisir les tenants et les aboutissants de la pièce. C’est ce dernier point qui me fait émettre un léger bémol car malgré toutes les qualités de cette pièce, j’aime me dire que le théâtre peut donner envie de lire un livre et là, c’est clairement l’inverse que je vous recommande.
– Par ailleurs, il faut aussi s’apprêter à lire entre les lignes et à décoder vos impressions avant d’en tirer des conclusions. Si vous n’aimez pas analyser une pièce de théâtre, vous risquez d’y être contraints pour bien la comprendre.
– Si vous souhaitez donc réfléchir sur l’inceste, après la lecture de mon article, vous parviendrez à plus facilement rentrer dans l’histoire j’espère. Ainsi, si l’aventure vous tente, n’hésitez pas à foncer et à me donner votre avis sur la pièce !

“J’ai envie de vous quitter autant que j’ai envie de vous voir, je me laisse aller à ces choses sans les comprendre” (Agatha).

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !

5. Les informations techniques.

Le Café de la Danse, 5 passage Louis-Philippe, 75011 PARIS.
– Du mardi au vendredi à 20H30. Le samedi à 17h et 20H30. Le dimanche à 16H30.
Tarifs : de 20 à 30€ la place (placement libre).
– Ouverture des portes 30 minutes avant le début de la représentation.
Durée de la pièce : 1H40.

Découvrez mon avis sur l'adaptation au théâtre de Agatha de Marguerite Duras, sur le sujet de l'inceste !

Voilà pour aujourd’hui !
J’espère que cet article vous aura plu !
Si tel est le cas, n’hésitez pas à le commenter, à le liker, à le partager sur les réseaux sociaux et à épingler mes photos sur Pinterest !
Je remercie vivement Xavier pour l’invitation !

ET VOUS :

  • Connaissez-vous Marguerite Duras ?
  • Si oui, aimez-vous son style ?
  • Avez-vous déjà entendu parler de Agatha ?
  • Quelle est la dernière pièce que vous avez vu au théâtre ?

Je vous souhaite une belle journée, merci pour vos commentaires !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 commentaires sur “Agatha de Marguerite Duras au théâtre : le sujet de l’inceste enfin abordé !

  1. Coucou Elodie
    Je vois qu’on se retrouve totalement sur notre critique de la pièce. Elle est intéressante dans le sens où elle appelle à la réflexion. C’est radicalement différent de ce que je peux voir habituellement mais c’est peut être aussi pour cela que je l’ai apprécié.

    • Coucou Natie,
      Oui effectivement, c’est une pièce intéressante mais c’est mieux de savoir de quoi ça parle avant la représentation 🙂
      Gros bisous à toi ma belle <3

  2. Difficile sujet mais intéressant.
    J’avoue que je ne vais plus au théâtre depuis longtemps hélas 🙁

    • Hello ma belle,
      C’est vrai que c’est un sujet difficile mais j’ai trouvé le thème intéressant 🙂
      Je te souhaite de vite retourner au théâtre alors !
      Gros bisous 🙂

  3. Dommage que je ne vais pas au théâtre, cette pièce m’a l’air pas mal du tout

  4. J’ai déjà vu un article sur cette pièce. Mais plusieurs critiques sont bonnes à prendre ! Je ne pense pas que j’irais la voir. J’adore le théâtre, mais le thème… C’est au dessus de mes forces. Merci pour ton article.

  5. Je ne suis pas fan de théatre ni de ce genre de sujet, enfin surtout du fait du malaise qu’il installe, mais je salut cette initiative et si j’étais moins “fragile” j’avoue que ça m’aurait tenter car après tout une pièce de théatre (film, série…) si elle te fais ressentir quelque chose (bonheur, joie, tristesse…) c’est qu’elle est réussi.
    Merci pour cette chronique car de moi même je ne m’y serais pas intéressé 🙂

    • Hello Julia,
      Avec plaisir, je suis contente de te faire découvrir cette pièce alors, mais c’est vrai qu’il faut s’y préparer psychologiquement 🙂
      Gros bisous à toi !

  6. J’ai lu l’article de Natie il y a quelques jours. Je n’ai jamais Marguerite Duras, et je n’ai jamais été au théâtre (honte à moi). Je pense que je ne commencerai pas par ce genre de pièces, mais le sujet est très sensible. J’ai lu quelques témoignages sur l’inceste et il y en a un particulièrement qui m’a marquée : “J’avais douze ans” de Nathalie Schweighoffer.
    Bon week-end !
    Bisous
    Elsa

    • Hello ma belle,
      Pas de honte à avoir, chacun ses goûts puis c’est parfois aussi une question de budget^^ Je ne connais pas le témoignage dont tu parles de Nathalie Schweighoffer mais je vais aller jeter un œil du coup !
      Plein de bisous à toi 🙂

  7. Ooh j’aimerais bien voir une pièce de théâtre, j’y vais jamais ! En même temps chez moi il y a peu de représentations :/

  8. Coucou,
    J’ai lu deux livres de M. Duras, et je n’en ai pas gardé un très bon souvenir. Cela dit, en pièce de théâtre, ce doit être bien mieux. C’est chouette de faire découvrir ce genre de choses sur ton blog. Merci ! Bises. Elodie.

    • Hello la belle,
      C’est vrai que le style de Duras est assez particulier, tout le monde n’aime pas et je le comprends totalement ! Mais effectivement, au théâtre c’est différent 🙂
      Gros bisous à toi !

  9. ça fait tellement longtemps que je n’ai pas pris le temps d’aller au théâtre, ça me donne envie 🙂

  10. Coucou, je ne connaissais pas du tout ni l’auteur, ni cette histoire. Je pense qu’effectivement il devait y avoir des moments genants, même choquants, mais à la fois on y va aussi pour ressentir des émotions plus ou moins vives, alors mission accomplie pour eux!

    Bisous ma belle !

    • Hello ma belle,
      Oui tu as raison, c’était l’objectif que le spectateur se sente mal et de ce point de vue là, le contrat est rempli^^
      Je t’envoie de gros bisous 🙂

  11. Le thème est dur mais mérite d’être abordée.
    Je pourrais aller la voir, dans un bon état d’esprit.
    Des bisous

  12. Coucou copinette !
    J’espère que ta semaine n’a pas été trop dure 🙂
    J’ai lu une revue au sujet de cette pièce et je trouve le sujet assez sensible ! Ce n’est pas forcément le type de pièce que j’irai voir mais avoir ta vision montre que la pièce a bien été joué !
    Bisous <3

    • Hello ma toute belle,
      Tu vas bien ?
      Oui c’est tout à fait ça, le jeu des comédiens est juste top, ils ont assuré franchement !
      Je t’envoie plein de bisous ma douce <3

  13. Oh ça doit être particulier comme pièce

  14. Coucou Élodie,
    Marguerite Duras sonne pour moi comme un véritable cauchemar. J’ai dû lire l’Amant et Un barrage contre le Pacifique et, bien que littérature, je dois avouer que je ne suis pas particulièrement sensible à son œuvre. En tout cas, si j’avais eu l’occasion, je serai sûrement allée voir cette pièce. Je trouve que c’est en effet très intéressant de découvrir cette histoire d’inceste chaque fois suggérée dans les romans d’une autre perspective. J’imagine, comme tu le dis, que les acteurs doivent être absolument fantastiques et le résultat de cette pièce doit être le fruit d’un dur travail. Ça aurait été dommage de ne pas en profiter de voir “autre chose”.
    Merci pour cet article, j’ai beaucoup aimé le lire.
    Plein de bisous ❤️

    • Coucou ma belle,
      Oh mince, je suis désolée d’apprendre tout ça, c’est vrai que c’est assez particulier Duras et un extrait aurait été suffisant je trouve^^
      Oh merci ma jolie, je suis heureuse que mon article te plaise, ça me touche beaucoup !
      Je t’envoie plein de bisous <3

  15. Je vais rarement au théâtre je l’avoue. Tu as fait une très bonne critique de cette pièce mais j’avoue que le sujet me met mal à l’aise.
    Bises

    • Coucou Célia,
      Bienvenue sur le blog ! 🙂
      Je comprends totalement, c’est un sujet particulier mais je trouvais important d’en parler^^
      Gros bisous à toi et à très vite j’espère !

  16. Coucou ma belle! Cettepièce peut être vraiment intéressantemais je dois admettre que je neme sentirai pas très àl’aise par moments je pense! Mais ça m’intrigue quand même de découvrir le jeu d’acteur des comédiens 🙂 Plein de bisous <3

    • Hello ma douce,
      C’est vrai qu’on ne sent pas super à l’aise mais c’est volontaire^^ En tout cas le jeu d’acteur est top je trouve !
      Je t’envoie plein de bisous ma jolie <3

  17. Coucou !
    A moins d’une tournée, je ne verrai pas cette mise en scène, mais tu m’avais donné bien envie de la voir, tant tu m’as intriguée. Mais au moins, je découvrirai le texte, qui m’est inconnu.
    Bisous, ma belle.

    • Hello ma douce,
      N’hésite pas à me dire ce que tu as pensé du texte alors, ça m’intéresse bien, d’autant plus que le sujet est délicat !
      Je t’envoie plein de bisous <3

  18. Coucou!
    Quelle chance d’être à Paris pour pouvoir profiter de tous les spectacles et pièces de théatre ! 🙂
    Je crois que celle-ci aurait pu me plaire!
    Gros bisous <3

90 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer